Quand elle a brûlé, personne n’y a cru tout de suite. Mais une fois qu’on a vu les flammes s’échapper de la voûte, on a compris que ça allait être comme après l’attaque de Charlie Hebdo : tous les fous traditionnalistes allaient crier à la fin d’une civilisation fantasmée et appeler à la solidarité à tue-tête.

Ca n’a pas loupé. En moins de 24 heures, des milliardaires se bousculaient au portillon pour démontrer leur allégeance à la France des clochers, sortant les chéquiers pour donner une nouvelle vie à la vieille dame de pierre.

Alors que ces élites ou leurs proches copains piétinaient depuis plusieurs mois la tête du peuple, lui envoyant ses troupes les plus agressives pour écraser sa révolte en prétextant qu’il n’y avait plus d’argent, voila que des millions d’euros sortaient subitement des poches avides de ces messieurs pour reconstruire un toit. Et cela alors que d’autres millions d’euros étaient dépensés pour recruter des policiers et leur acheter toujours plus d’armes. Cela alors que la France elle-même signait des contrats d’armement et d’énergie juteux avec quelque monarchie moyenne-orientale.

Des centaines de bigots et de bigotes sont allées spontanément se prosterner devant Notre Dame calcinée, alors même qu’il ne se mobilisent pas quand chaque année des églises de campagne sont rasées à la pelleteuse parce que le clergé n’en a que faire de leur destinée peu rentable. Notre Dame ramène des touristes, à quoi servent donc les petits clochers de province ?

Tandis que la petite teigne qui nous sert de Président venait encore une fois rayer le parquet de ses dents trop longues et nous parler de morale et de deuil national, nous étions de ceux qui n’en avaient rien à foutre.

Pas que nous soyons devenus cyniques, il n’y a aucune réjouissance à voir un chef-d’oeuvre partir en fumée, mais là vraiment, on a d’autres drames qui nous préoccupent.

Des centaines de gens se noient dans la mer Méditerranée,

Des millions de gens sont au chômage,

Des millions de gens travaillent ou vivent dans des conditions de merde parce qu’ils n’ont pas d’argent,

Des dizaines de petits paysans se suicident parce que sans avenir,

Des millions de tonnes de mètres cubes de plastique voguent au grès des océans,

Des milliers d’arbres sont saccagés au Brésil,

Les ressources naturelles viennent à manquer à cause du surproductivisme et de la consommation à outrance,

Des milliers d’hectares de terre vont être engloutis par la mer parce que le niveau des océans monte,

Des centaines d’enfants palestiniens moisissent dans les cellules de la “démocratie israélienne”,

Des centaines de gens ont été blessés ou mutilés par des tirs de police,

Des dizaines de gens sont tués chaque année en France par la police,

Alors le toit de la cathédrale, autant dire que ça ne fait pleurer que les bourgeois qui n’ont pas d’autre soucis dans leurs existences insipides.